Oumnaturel / Coup de coeur / Dossiers / Dossier – Labels BIO en France

Dossier – Labels BIO en France

Consommer des produits BIO, c’est un acte humain où l’on adopte une consommation responsable envers sa santé et celle de sa famille, mais également un geste responsable vis-à-vis de notre environnement et un soutien envers des producteurs engagés.

Une fois que l’on est d’accord avec cette manière de vivre, le choix du produit BIO s’impose. Quels produits BIO choisir ? Quel label choisir ?  Le produit BIO est-il totalement ou partiellement responsable ? Quels sont précisément les critères de tel ou tel label ? etc…

AB, Bio cohérence, Cosmebio, Bio Europe, Nature & Progrès etc… Les labels BIO existent depuis plus de 40 ans mais sont de plus en plus nombreux depuis les années 80 en réaction à l’intensification de la production industrielle agricole.

Aujourd’hui, nous pouvons trouver une trentaine de label certifiant des produits biologiques. Certains sont généralistes, d’autres ne labélisent que les produits cosmétiques. Et aucun n’a le même cahier des charges !

Comme surement beaucoup d’autres, je vous avoue être plutôt perdue avec tous ces labels et leurs critères pour certifier (ou non) un produit. Je me suis donc décidée à faire quelques recherches sur chacun des labels que j’ai pu rencontrer en France afin de comprendre plus précisément ce que j’achetais chaque semaine.

Je partage avec vous ma petite contribution qui j’espère vous permettra également d’y voir un peu plus clair et d’acheter vos produits en meilleure connaissance de cause: Réglementation, acteurs du bio (Producteurs, labels et certificateurs).

Réglementation en vigueur

Dans toute l’Union européenne, le règlement (CE) n°834/2007 précise l’ensemble des règles à suivre concernant la production, la transformation, la distribution, l’importation, le contrôle et l’étiquetage des produits biologiques. Le bio est parfaitement réglementé ! Il est complété par des règlements d’application, notamment le règlement (CE) n°889/2008.

Ce règlement fixe les objectifs et les principes communs qui fondent les règles qu’il énonce concernant:

  • Tous les stades de la production, de la préparation et de la distribution des produits biologiques et les contrôles y afférents;
  • L’utilisation dans l’étiquetage et dans la publicité d’indications se référant à la production biologique.

Ce règlement s’applique aux produits agricoles listés ci-dessous, y compris les produits de l’aquaculture, lorsqu’ils sont mis sur le marché ou destinés à être mis sur le marché:

  • Produits agricoles vivants ou non transformés;
  • Produits agricoles transformés destinés à l’alimentation humaine;
  • Aliments pour animaux;
  • Matériel de reproduction végétative et semences utilisés aux fins de culture.

Les produits de la chasse et de la pêche d’animaux sauvages ne sont pas considérés comme relevant du mode de production biologique. Impossible de trouver de poisson sauvage bio sur le marché ! Uniquement les poissons d’élevage.

Notes:

  • Ce règlement s’applique à tout producteurs, préparateurs ou distributeurs de produits bio.
  • Les producteurs peuvent souscrire à un cahier des charges Bio plus complet que la réglementation en vigueur qui ajoute des règles encore plus strictes (ex: Labels “Bio Cohérence”, “Nature & Progrès”, etc…)

Vous pouvez également trouver içi les principes généraux.

Qui certifie le bio ?

Pour faire reconnaître et valoriser ses produits en agriculture biologique, un opérateur doit faire appel à un organisme certificateur agréé par les Pouvoirs publics (Institut National de l’origine et de la Qualité ou INAO en France) et accrédité par le COFRAC (Comité français d’accréditation) sur la base de la norme NF EN 45011.

Ces organismes certificateurs sont des structures indépendantes et autonomes.

En France, à ce jour, il existe 9 organismes agréés pour le contrôle des produits :

  • ECOCERT France
  • AGROCERT
  • CERTIPAQ BIO
  • BUREAU VERITAS
  • CERTISUD
  • CERTIS
  • BUREAU ALPES CONTROLES
  • QUALISUD
  • BIOTEK agriculture

Bref, ne certifie pas qui veut !

Processus de certification des produits bio

Donc par exemple, un producteur français (Agriculteur, fabricants de produits, …) qui veut certifier sa production biologique AB fera appel à l’un des organismes de certification. Ces derniers viendront vérifier que la production est conforme au cahier des charges AB. C’est le producteur qui prendra en charge les coûts de certification. Des contrôles pourront être faits régulièrement sur sa production.

Si le produit est originaire d’Europe (U.E), même procédure mais avec des organismes de certification locaux (certains comme par exemple ECOCERT sont des organismes internationaux). Les contrôles restent aussi stricts qu’en France.

Si le produit est originaire d’un pays hors d’Europe (hors U.E), l’importateur s’engage à respecter l’ensemble des dispositions communautaires et nationales régissant le mode de production biologique, la préparation, la commercialisation et l’étiquetage des produits agricoles et des denrées alimentaires en général. Il doit solliciter les organismes certificateurs agréés (ECOCERT ou autres).

Notes: Les certificateurs sont également solliciter pour certifier des cahiers des charges Bio plus complet que la réglementation en vigueur (ex: Labels “Bio Cohérence”, “Nature & Progrès”, etc…)

Qu’est-ce qu’un label bio ?

Un label bio est une certification délivrée par un organisme public ou privé. Il garantit principalement l’absence de pesticides dans les produits et les cosmétiques, mais aussi la qualité et la traçabilité d’un produit issu de l’agriculture biologique destiné à la vente.

Dans certains labels (pas tous) il garantit également la présence (ou non) d’OGM (différent selon les chartes)

Le label, qu’il soit privé ou public, est libre de créer sa propre charte (ou cahier des charges). Certaines sont plus exigeantes que d’autres en intégrant à leurs critères, par exemple :

  • La provenance française,
  • Le respect des conditions de travail des producteurs,
  • Le soutien aux valeurs écologiques,
  • Autres critères…

Pour vérifier le respect de la charte par ses adhérents, l’organisme peut faire appel à des professionnels comme l’État ou des indépendants.

Les labels Bio généralistes en France

Logo Garanties principales
AB (Agriculture Biologique) est une garantie publique.

C’est le label de qualité français créé en 1985 basé sur l’interdiction de la chimie de synthèse. Il permet d’identifier les produits issus de l’agriculture biologique. Propriété du ministère français de l’agriculture, la marque AB est définie par celui-ci.

En résumé, le label AB concerne les aliments de provenance animale ou végétale qui contiennent au moins 95% de produits biologiques. Ceci induit des cultures sans utilisation de pesticides chimiques ni de traitements chimiques après la récolte. L’alimentation des animaux quant à elle doit être composée de céréales et d’herbe produites sans pesticides et sans OGM. Les traitements médicamenteux doivent être limités et le bien-être des animaux doit être garanti par un accès à un espace en plein air.

Depuis 2007, 0.9% d’OGM est autorisé dans les produits labélisés AB, et ce sans étiquetage particulier.

Pour plusieurs organisations françaises de l’agriculture biologique, la transition du label français au label européen s’est faite en sacrifiant les compromis français sur la réglementation de l’agriculture biologique. Beaucoup de critiques ayant pour conséquence la création de nouveaux labels (cf. plus bas).

Le label AB devrait progressivement disparaitre pour laisser place au label bio européen. 

Cliquer ici pour plus de détails.

 

 

Bio Européen est une garantie publique.

Le cahier des charges du label européen d’agriculture biologique est identique au label AB. Aucune différence entre ces 2 labels depuis 2009 !

Pour plusieurs organisations françaises de l’agriculture biologique, la transition du label français au label européen s’est faite en sacrifiant les compromis français sur la réglementation de l’agriculture biologique. Beaucoup de critiques ayant pour conséquence la création de nouveaux labels (cf. plus bas).

Cliquer ici pour plus de détails.

  Bio Cohérence est une garantie privée (certifiée par un tiers indépendant).

Elle a été créée suite au nouveau règlement européen jugé trop laxiste.

Bio Cohérence ne labellise que des produits déjà estampillés AB, mais avec des critères supplémentaires : En résumé, la mixité des productions bio et non bio est interdite, le seuil minimum de contamination par les OGM est limité à 0,1 % et l’alimentation des herbivores doit être produite à 80 % sur l’exploitation.

Cliquer ici pour plus de détails.

Demeter est une garantie privée.

Elle est attribuée à des produits issus d’exploitations certifiées AB et utilisant les principes de l’agriculture biodynamique.

La certification va plus loin que le label AB : En résumé, mixité et traces d’OGM sont interdites, les produits composés doivent comporter au moins 90 % d’ingrédients déjà certifiés Demeter, l’alimentation des animaux doit se faire à 2/3 avec des produits certifiés Demeter et 80% des aliments doivent être produits sur la ferme même.

Cliquer ici pour plus de détails.

  Nature et Progrès est une garantie privée.

Elle est attribuée à des produits 100 % d’origine Nature et Progrès ou bio. Elle ne demande pas la certification AB à ses producteurs et repose sur un système participatif de garantie, animée par des producteurs et des consommateurs.

En résumé, Nature et Progrès interdit la mixité, les traces d’OGM et l’huile de palme dans ses produits (mêmes bios). L’alimentation des herbivores et des porcs doit être produite pour moitié sur la ferme.

La mention Nature & Progrès n’apporte pas une certification bio officielle (AB ou Bio européen).

Cliquer ici pour plus de détails.

  Ensemble-Solidaire est une garantie privée.

Elle a été créée par Biocoop qui assure des partenariats durables entre groupements de producteurs, transformateurs et distributeurs. Produits 100% bio, pas de cultures sous serres chauffées pour les fruits et légumes, élevage sur des exploitations de taille limitée et préférence aux races locales, animaux nourris avec 100 % d’aliments bio, produits en majorité sur l’exploitation.

Cliquer ici pour plus de détails.

  Bio partenaire est une garantie privée.

Les produits « Bio partenaire » sont issus du commerce équitable et sont certifiés bio. Le logo est apposé sur des produits du commerce équitable « Nord-Sud » traditionnel, mais aussi sur des produits du commerce solidaire en France. Les structures engagées dans le label doivent établir des contrats garantissant aux producteurs les prix et les quantités achetées sur une durée minimale de 3 ans. Le label est uniquement présent en magasins bio spécialisés.

Cliquer ici pour plus de détails.

 

 

USDA Organic est une garantie publique.

Le label américain United States Departement of Agriculture (USDA Organic) ressemble beaucoup au label européen mais ne s’organise pas de la même manière. En effet, les produits bios américains sont classés sous trois distinctions. Les produits entièrement issus de l’agriculture biologique reçoivent le label 100% organic. Ceux dont 95% des ingrédients sont bio peuvent utiliser le terme “organic” et ceux comprenant 70% d’aliments bio peuvent afficher sur l’emballage “made with organic ingredients” (“produit avec des ingrédients bio”).

Cliquer ici pour plus de détails.

 

BIO-Siegel est une garantie privée (certifiée par un tiers indépendant).

BIO-Siegel est le label bio officiel allemand, équivalant à l’écolabel bio français AB. On le retrouve apposé essentiellement sur des produits alimentaires ainsi que quelques produits cosmétiques tels que des savons ou des crèmes de soin.

Les contrôles sont essentiellement réalisés par Stiftung Warentest, une association de consommateurs indépendante, agréée par le gouvernement allemand.

Les garanties :

  • Des produits composés au minimum de 95 % d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, c’est-à-dire d’un mode de production respectueux de l’environnement.
  • L’interdiction d’utiliser des pesticides ou tout autres produits chimiques de synthèse, des engrais minéraux, des traitements radioactifs, des graines hybrides, des OGM…
  • Le respect de la dignité animale et l’absence d’antibiotiques ou d’hormones de croissance dans leur nourriture.

Cliquer ici pour plus de détails.

Note : L’affichage du logo européen sur les produits alimentaires préemballés est obligatoire depuis le 1er juillet 2010. Vous trouverez donc très souvent 2 voir 3 logos sur vos produits. Par exemple, tous les produits adhérents « Bio cohérence » auront le logo obligatoire européen et le logo « Bio cohérence ».

 

Les logos bio cosmétiques en France

Logo Garanties principales
  EcoCert « Cosmétique Biologique » est une garantie privée.

Ecocert est connu comme organisme de certification français. Mais il propose également certains labels, notamment ce label « cosmétique Biologique ». Ce sont 2 activités bien distinctes de la société Ecocert.

Les produits de ce label contiennent au minimum 95% d’ingrédients d’origine naturelle et transformés selon des procédés respectueux de l’environnement. Les parfums et colorants de synthèse ainsi que les silicones sont interdits dans leur composition. À la fin de la fabrication, les cosmétiques ne sont ni testés sur les animaux, ni ne renferment de matières premières animales.

Cliquer ici pour plus de détails.

  CosméBio est une garantie privée.

Contrôlée par Ecocert ou Qualité France, Cosmébio est une association de professionnels de la cosmétique naturelle et écologique. Deux labels appartiennent à l’organisme : Cosmebio (biologique) et Cosmeco (écologique). Depuis 2002, les membres œuvrent en faveur du développement de produits de cosmétiques issus de l’agriculture biologique et de la chimie verte.

Au minimum, 95% d’ingrédients sont naturels ou d’origine naturelle (50% des ingrédients végétaux sont certifiés AB et 5% de l’ensemble des ingrédients sont issus de l’agriculture Biologique). En tant que propriétaire, l’association est la seule à pouvoir délivrer les logos à ses adhérents.

Cliquer ici pour plus de détails.

  Natrue est une garantie privée.

Natrue est un label créé par plusieurs fabricants de cosmétiques naturels et biologiques dont la charte est très exigeante. Luttant contre le greenwashing, l’organisme se concentre sur la composition des produits et vérifie tous les ingrédients ainsi que l’ensemble des procédés de fabrication. Toute substance artificielle est bannie des produits certifiés.

La certification comporte trois niveaux. Le premier concerne les cosmétiques naturels qui renferment un seuil minimal d’ingrédients naturels et un seuil maximal de substances transformées d’origine naturelle. Le second regroupe les cosmétiques en partie issus de l’agriculture biologique où 70% des ingrédients naturels doivent provenir de production biologique contrôlée et/ou de cueillette sauvage contrôlée. Et enfin, les produits entièrement bio dont 95% des ingrédients naturels issus de culture biologique contrôlée et/ou de cueillette sauvage contrôlée.

Cliquer ici pour plus de détails.

BDIH est une garantie privée.

Créé en 1951, le BDIH est une association d’entreprises commerciales et industrielles de médicaments, produits diététiques et soins. L’organisme met en place des contrôles sur les composants des produits adhérents. Comme Qualité France, le BDIH ne possède pas de charte mais demande aux entreprises partenaires de suivre une directive.

Plus de 440 entreprises membres font partie du BDIH. Plusieurs points fondamentaux régissent la directive. Les matières premières doivent être d’origine végétale et provenir de l’agriculture biologique. Les produits et matières premières ne doivent pas être testés sur les animaux ni au cours de fabrication ni du contrôle de produits finis (à la différence de Qualité France). Le recours aux rayonnements radioactifs est formellement interdit.

Cliquer ici pour plus de détails.

Autres labels pouvant créer de la confusion

  Le label Fairtrade/Max Havelaar est une garantie privée.

Ce label n’est pas un label bio. Elle a été créée par l’association Max Havelaar certifiant majoritairement les petits producteurs. Attention, il doit côtoyer le label « AB » sur l’emballage pour garantir la double certification, car qui dit « équitable », ne veut pas forcément dire « bio ». A lui seul, le label Max Havelaar garantit tout de même que les producteurs sont engagés à prendre soin de leurs ressources naturelles et qu’ils n’utilisent ni pesticides dangereux ni OGM.

Cliquer ici pour plus de détails.

Origine des produits bio

Il est obligatoire de mentionner une indication quant au lieu de production des matières agricoles composant le produit. Cette mention peut rester extrêmement vague, comme “Agriculture UE”, ou à l’inverse, “Agriculture non UE”.

Libre aux producteurs d’apposer sur leur produit une origine plus précise et libre à vous de bien vérifier cette information 🙂

Des questions ?

Si vous avez des questions ou des commentaires à faire, n’hésitez pas à utiliser le forum Oum Naturel dans la section qui convient.

Ceci peut vous interesser

Dossier – Kaki un excellent fruit à manger avec précaution

C’est la saison du Kaki ? Si oui, on se régale tous à en manger tous …

3 commentaires

  1. Je viens de decouvrir avec horreur que les dentifrices a l’argile blanche et les soins exofilants et masques blancs de la marque CATTIER, certifies bio, que j’utilise depuis plusieurs annees pout toute la famille, contiennent des nano particules, du dyoxide de titane !
    J’ai l’impression que les labels sont de moins en mons une garantie de securite en matiere de sante !

  2. Hello. Tu as bien travaillé. Connais-tu Body Nature ? (rien à voi avec “body” anglais, c’est un nom propre). Je suis cliente depuis une quinaine d’années, et beaucoup de problèmes de peau ont été résolus dans la famile grâce à ces produits.

    http://www.body-nature.fr

    • OumNaturel

      Hello. Merci.
      Non je ne connaissais pas Body-nature. Mais je viens de jeter un oeil … et ca me plait beaucoup. Merci pour l’info !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *