Oumnaturel / Beauté / Soins dents / Pourquoi je n’achète plus de dentifrice ?

Pourquoi je n’achète plus de dentifrice ?

Dentifrice_Toxic

Je vous préviens, âme sensible s’abstenir car à la lecture de cet article, vous serez écœurés de ce que vous mettez sur votre brosse à dents quotidiennement.

Cela fait longtemps que je n’achète plus de dentifrices classiques tout simplement depuis que je me suis posée cette question : savons-nous ce que contient notre dentifrice ? Enfilons notre blouse blanche et allons autopsier cet empoisonneur.

Pourquoi empoisonneur ? en lisant l’histoire de ces ingrédients vous comprendrez :

Le fluor : ou plus précisément le fluorure de sodium, est un sous-produit des industries de l’aluminium. Un des composés naturels de l’aluminium est la cryolithe, il s’agit d’une roche qui contient à la fois de l’aluminium, du fluor et du sodium. Lorsque l’on veut isoler l’aluminium, on obtient un sel comme résidu : ce fameux fluorure de sodium. Il s’agit donc d’une substance toxique qui n’existe pas telle quelle dans la nature. C’est un produit chimique toxique.

Les entreprises américaines à l’époque ne savaient pas quoi faire de leurs trop-pleins de déchets fluorés. Il fallait trouver des débouchés lucratifs. Ainsi le lobby industriel (et financier) a financé des études attestant de l’innocuité des produits fluorés à faible dose pour l’être humain pour prévenir les caries. De ces études, naît la fluorisation massive de l’eau, puis des dentifrices.

Mais si l’on croit les statistiques de l’OMS, le fluor ne serait pas utile, il serait même dangereux pour la santé. On emploie le fluorure de sodium comme: agent blanchissant, fixateur de teinture, coagulateur dans le caoutchouc, dans la fabrication du poison à rat et bien entendu pour la prévention des caries dans nos dentifrices.

Bien que la dose optimale de fluorure puisse aider à prévenir les caries, le danger vient de la surexposition au fluor, on en trouve dans :

  • Certaines eaux minérales en bouteille
  •  Dans l’eau du robinet
  •  Certaines marques de sel de table
  •  Le complément fluoré sous forme de gouttes ou comprimé prescrit par le médecin aux enfants.

Les impacts du fluorure de sodium sur notre santé sont multiples comme par exemple la fluorose dentaire (taches blanches sur les dents qui les endommagent). D’après le Dr Alain Scohy, dans son livre Des clefs pour vivre, « le fluor désorganise la structure minérale des dents et de l’ossature, favorisant des microfractures au niveau du squelette. »

Le triclosan : c’est un agent fongique et antibactérien à large spectre (aussi appelé 5 –chlora » ou dichloro-phénoxy phénol). Il fait partie des perturbateurs endocriniens. Il est susceptible de former du chloroforme avec le chlore libre présent dans l’eau du robinet. Il peut produire une résistance bactérienne aux antibiotiques. Le SCCP européen (comité scientifique des produits de consommation) souligne que le triclosan a la capacité de traverser la barrière cutanée et sa présence a été détecté dans le lait maternel des femmes qui y sont exposés.

Le Sodium Lauryl Sulfate (SLS ou LSS) E487 : c’est un tensio-actif dégraissant et moussant. Il est desséchant et très irritant pour la peau. Il peut rendre vulnérable l’intérieur de la bouche en supprimant la couche protectrice à base de mucine qui la tapisse. Il favorise la survenue des aphtes.

C’est lui qui vous brûle la bouche surtout si votre dentifrice en est riche. Il serait responsable de l’altération du goût en inhibant les récepteurs du goût sucré. Faites l’expérience brossez-vous les dents et croquez dans un aliment sucré vous verrez.

On l’utilise dans les lavages auto, les lessives, le liquide vaisselle… et votre dentifrice.

L’Hydroxyde de sodium (E524) : c’est une solution issue de la dissolution de ce cristal et qu’on appelle soude. Il est vendu sous le nom de « lessive de soude ». C’est un produit assez courant dans le commerce présenté comme déboucheur de canalisation. Imaginez les dégâts dans notre bouche. le dioxyde de titane : les toxicologues craignent que le dioxyde de titane puisse passer les barrières biologiques (muqueuses, etc… ), et s’accumuler dans certains organes faute d’élimination suffisante par le rein.
Ils craignent que le Dioxyde de titane ayant pénétré les cellules n’abîme leur ADN avec des effets à long terme sur l’individu et sa descendance.

PEG-32 / PEG-8 / PEG-6 : Les PEG (polyéthylèneglycols) sont des composés à base de pétrole largement utilisés dans les produits de beauté comme épaississants, solvants, adoucissants, et excipients d’humidité. Ils sont cancérigènes. Les PEG montrent des signes de génotoxicité et peuvent causer irritation et toxicité générale s’ils sont appliqués sur une peau éraflée.

Les PEG fonctionnent comme « multiplicateur de pénétration », augmentant ainsi la perméabilité de la peau et permettant une plus grande absorption du produit, y compris des ingrédients potentiellement nocifs.

Présent dans la plupart des cosmétiques, dans l’encre pour imprimante, la fabrication de billes de Paint Ball… et votre dentifrice.

Dioxyde de titane (E171) : c’est un agent colorant utilisé pour donner la blancheur à la pâte de dentifrice. C’est une espèce minérale existant à l’état naturel (roche). Mais impure à l’état brute , elle est traitée chimiquement pour obtenir un pigment blanc. Il est fabriqué sous forme de nanoparticules et aucune étude n’a été faite sur les conséquences de ce produit chimique dans le corps. Les enfants y seraient particulièrement sensibles.  On le retrouve dans beaucoup les produis cosmétiques (crème solaire), produits pharmaceutiques et alimentaires mais aussi dans votre dentifrice.

Arôme et colorant : Il y en a pour tous les goûts pour les enfants (fraise, bonbon). On sait que jusqu’à 5 ans, les enfants absorbent 40 % du dentifrice avec tous les bons ingrédients qu’il contient.

 

Cette liste n’est qu’un petit aperçu de ce que l’on trouve dans les dentifrices. Mais le dentifrice bio dans tout ça ? Eh bien un conseil: Ne cédez pas aux sirènes de certains dentifrices dit « bio » vendu cher et qui finalement peuvent contenir du dioxyde de titane, etc…

Rassurez-vous les solutions naturelles existent et elles sont nombreuses. 

un commentaire

  1. bicarbonate de soude avec de l’eau, pour le lavage du linge et de la peau aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *