Oumnaturel / Santé / Conseils santé / La noix de muscade: A consommer avec quelques précautions

La noix de muscade: A consommer avec quelques précautions

La noix de muscade et l’huile extraite ont de multiples bienfaits pour la santé et sont recommandées dans le traitement de certaines affections. Mais son utilisation doit être faite avec quelques précautions. En effet, elle peut avoir des effets méconnus pouvant être dangereux pour la santé !

Muscade, noix de muscade, son origine

Ne pas confondre la muscade (fruit du muscadier) et la noix de muscade qui est en fait la partie du noyau du fruit.

Sur l’arbre (le muscadier), le fruit ressemble à une grosse noix verte d’environ 5 centimètres de diamètre. A maturité, il prend une couleur jaune et se sépare en deux pour libérer une coque (certains font des confitures avec ce fruit) entourée d’une résille rouge vif ou jaune doré selon l’origine des arbres. Cette résille est le Macis, ou fleur de muscade. On la récupère pour la sécher. Son goût est légèrement piquant et un peu âcre ; son odeur ressemble à celle de la noix de muscade râpée.

La coque extraite du fruit renferme une graine, qui est la noix de muscade proprement dite. Cette coque est exposée au soleil pendant 2 mois. Lorsqu’elle résonne comme un grelot on la casse à l’aide d’un maillet pour en extraire la noix de muscade telle que nous la connaissons.

La noix de muscade, famille des Myristica fragrans, est originaire de l’archipel des Moluques, en Indonésie. Aujourd’hui, elle est produite principalement en Malaisie, en Indonésie, au Sri Lanka et dans les Antilles britanniques.

Précautions d’emploi

Beaucoup l’ignore, mais la noix de muscade est si puissante qu’elle effraye les phytothérapeutes.

Cette noix et tous ces dérivés doivent être utilisées avec beaucoup de précaution et de modération car elle peut avoir des effets secondaires parfois gravesEn effet, l’absorption d’une noix entière (soit environ 5g !) suffit à causer des effets secondaires importants, tels que : des nausées, des vomissements persistants, des assoupissements ou des hallucinations. Les effets hallucinogènes proviennent des phénylpropanes qui sont également connus en tant que substance toxique pour le foie. Une surdose peut en également provoquer de forts maux de tête, des vertiges et des délires. Les effets psychotropes se caractérisent par une intoxication du système nerveux central, sédation intensive accompagnée par une altération de la parole et du fonctionnement psychomoteur.

D’autres effets secondaires peuvent apparaitre pouvant durer parfois plus de 24 heures : xérostomie (assèchement buccal), rougissement, mydriase (dilatation de pupilles), angoisse, tachycardie. La mort peut survenir à certaines doses (environ 20 grammes).

La posologie est cruciale. Il faut toujours prendre la muscade avec précaution et bien suivre les posologies indiquées quand il s’agit de prescriptions. Elle devra également être évitée en cas de traitement avec des psychotropes.

La muscade en médecine naturelle

La noix de muscade est utilisée (toujours en dose homéopathique) en usage interne contre les diarrhées, gastrites, coliques, pour traiter les altération du microbiote, dysbiose, fermentations et putrescences intestinales, digestion lente, mauvaise haleine, fatigues nerveuses et en usage externe en cas de maux de tête, eczéma et troubles rhumatismaux.

La noix de muscade est antispasmodique et en usage externe elle est anti-inflammatoire. En petites quantités stimule également l’appétit.

En aromathérapie, il existe 2 huiles essentielles issues du muscadier : l’huile issue de la noix, dite « noix de muscade », et l’huile issue de l’enveloppe appelée « macis ». Dans les 2 cas, il faut utiliser avec précautions chez l’enfant de moins de 7 ans à cause de la présence de myristicine importante.

Cette huile essentielle a des propriétés antiseptique, antiparasitaire, antalgique, analgésique, tonique, neurotonique, carminative, utérotonique, emménagogue.

La noix de muscade reste essentiellement prescrite pour : atonie digestive, entérocolite spasmodique, entérocolite infectieuse, diarrhées, parasitose intestinale, accouchement (facilite), rhumatisme aigu, rhumatisme chronique, entorse, courbature, asthénie.

La muscade en cuisine

La noix de muscade fraîchement moulue ou râpée est souvent utilisées dans les plats sucrés ou salés. Elle doit être idéalement râpée juste avant d’être utilisée car ses substances et arômes se volatilisent facilement. Il faut également éviter de la cuire (la forte chaleur pourra altérer ses effets) et la mettre sur votre plat à la dernière minute juste avant la dégustation. Surveillez la quantité, toujours avec grande modération.

Sachez aussi que la noix (et la fleur de muscade) est un ingrédient important du Ras El Hanout, mélange d’épices utilisé en Afrique du Nord notamment.

Rappel: A très petite dose !

La muscade en cosmétique

En cosmétique, le «beurre de muscade» entre dans la fabrication de certains parfums et de savons ainsi que de pâtes dentifrices. Le «beurre de muscade», obtenu par pressage des noix de muscade, sert également à fabriquer des bougies.

Des questions ?

Si vous avez des questions ou des commentaires à faire, n’hésitez pas à utiliser le forum Oum Naturel dans la section qui convient.

Ceci peut vous interesser

Dossier: Sucres & Produits sucrants. Faites les bons choix !

La préférence pour la saveur sucrée se manifeste très tôt, dès la naissance. Le goût …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *